Breakfast club un film jouant sur les stéréotypes

Cinq lycéens aux caractères totalement opposés se retrouvent en colle un samedi après-midi. Au fur et à mesure que la journée passe, ils discutent, se déchirent et finissent par se trouver plus de points communs qu’ils ne pensaient.

Breakfast club est un film Américain certes, mais l’identification fonctionne malgré tout pour les Français. En effet, celui-ci commence par une présentation de cinq lycéens qui ne se connaissent pas, mais qui sont réunis pour passer une journée entière en colle pour des raisons toutes aussi différentes les unes des autres. Lire la suite « Breakfast club un film jouant sur les stéréotypes »

Rêve d’or

Le film de Diego Quemada-Diez s’intitule « rêve d’or ». Il narre l’histoire de quatre adolescents décidant de quitter leur pays d’origine pour s’aventurer vers leur « rêve d’or » : les états unis.

Dès la première séquence, Juan, jeune adolescent Guatémaltèque, rassemble ses affaires et s’apprête à quitter le plus grand bidonville du pays. Sarah, l’accompagnant, entame sa transformation en garçon : elle cache sa poitrine avec un bandage et prends des pilules la protégeant contre d’éventuelles agressions sexuelles lors de sa migration. Ciseau en mains, elle se coupe les cheveux et cache son visage à l’aide d’une casquette. Samuel, autre garçon du bidonville les accompagnent. Lire la suite « Rêve d’or »

Sacré Graal

Sacré Graal est un film réalisé par la célèbre troupe de comédien/acteur britanniques  LES MONTY PYTHON, très connus pour leur humour grotesque ainsi que leur amour des sketchs.  Ils ont réalisé trois longs métrages dont Sacré Graal sorti en 1975. Film parodique constitué de sketchs ironiques et dénonciateurs, beaucoup se sont inspirés des codes humoristiques des Monty python comme le trio des Nuls, en France, avec « la cité de la peur ». Sacré Graal parodie donc l’histoire du roi Arthur et de ses chevaliers de la table ronde en quête du saint graal. L’objet sert en réalité de mac-guffin à ses auteurs car le vrai but est de faire passer, avec un humour subtilement ironique, leurs points de vue sur la société britannique de leur époque. Lire la suite « Sacré Graal »