Psychose est un thriller à suspense sorti en salle en 1960 et réalisé par le grand maitre du suspense, j’ai nommé Alfred Hitchcock. Dans ce film, l’argent est l’élément clé de l’histoire, où Marion Crane (Janet Leigh) agente immobilière, un jour est chargée de rapporter 40 000 dollars à la banque. Comme toute personne honnête, nous l’aurions fait, mais elle non. Elle décide de partir retrouver son amant Sam Loomis (John Gavin) ah là là, l’amour fait bien les choses…

Revenons en à nos moutons, après s’être échappée, elle décide de s’arrêter au Bates Motel où Norman Bates (Anthony Perkins) premier du nom l’accueille avec un grand sourire. Il décide de l’inviter pour dîner, mais ce qui déplaît à sa mère, une vieille femme infirme. « Elle n’aura ni ma nourriture ni mon fils » dit-elle. Et vous, vous sentez quelque chose arriver ?

La fameuse scène auto-censuré de la douche :

        Marion prend sa douche, quelques secondes après, une personne rentre dans la salle de bain qui se transforme en bain de sang après que Marion se fasse poignarder à multiples coups de couteau. Cette scène est particulièrement bien montée. Les plans courts accentuent la violence de la scène, les coups de violons se répétant de plus en plus en fort. Et cerise sur le gâteau, l’identité inconnue du tueur avec pour seul indice, ses vêtements de vieille dame qui nous font croire que la mère de Norman est coupable. C’est là que le McGuffin baptisé par Hitchcock prend place. Pourquoi Marion se fait-elle tuer ? Le tueur en a-t-il après son argent, son sac, sa voiture ? En bref, cette scène est pour moi du GRAND ART ! Malgré l’autocensure de l’époque, Hitchcock nous a pondu une scène efficace et terrifiante qui a marqué énormément de personnes.

Une fin grandiose :

        Mais quelle fin sublime, Norman Bates est démasqué, il est donc le tueur, sa mère morte depuis un petit moment hante son cerveau ce qui explique pourquoi il a tué Marion ainsi que Arbogast (M.Balsam). Le McGuffin était donc très efficace, car cette fin était très inattendue et efficace. Qui m’a drôlement fait penser au film « Split » réalisé en 2016 par M. Night Shyamalan. Le regard vide et le sourire très subtil de Norman pour conclure ce film impriment une image profonde dans notre tête, tout ce que nous voulons après avoir visionné ce chef-d’œuvre est une suite.

Mon avis :

        Psychose est devenu pour moi un grand classique, que je pourrais revoir mainte et mainte fois. Je le conseille vivement pour tous ceux qui aiment le cinéma à suspense, ainsi que les grands classiques du cinéma.

Julien.L

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s